Association EDENS

EDENS est né dans un petit jardin qui surplombe le village d’Allonzier-la-Caille face aux Dents du Midi. Ce jardin laissé à l’abandon, après avoir été nettoyé de ses gravas, canettes… et aménagé, était devenu un petit paradis, un « eden » : un éco-système avec des plantes sauvages et médicinales, un espace de bien-être où se pauser avec un livre, un lieu de partage ouvert sur l’horizon: le premier des Espaces de Découverte et d’Echange Nature et Santé de l’association EDENS.

L’association EDENS a pour vocation de créer des EDENS qui soutiennent enfants, adolescents et adultes à être acteurs de leur propre santé en prenant en considération le lien « hypersensible » qu’ils ont avec leur entourage comme « corps social sensible » et leur environnement comme éco-système vivant.

L’association propose des accompagnements individualisés, des activités collectives, de la prévention et de la formation aux approches thérapeutiques et pédagogiques en lien avec la Relation Créative.

L’association EDENS est aussi un espace de thérapie personnelle très cocooning dans une grange au milieu d’un jardin à flan de rocher très atypique et un espace collectif avec une cuisine et une salle d’atelier avec tapis et ballon de gym, instruments de musique.

Vous pouvez suivre EDENS sur les réseaux FB et Insta.

Nathalie Gatouillat, Art-thérapeute- Psychopraticienne ACP (approche centrée sur la personne) Thérapie psycho-corporelle, Danse et musico-thérapie, Dramathérapie, Mind mapping sensoriel, créatrice de l’association EDENS

Je suis devenue art-thérapeute, suite à ma formation de danseuse, du classique au contact improvisation, et ma formation à l’éducation musicale Marie Jaëll-Montessori. Mon engagement dans cette profession qui approche nos souffrances, nos angoisses, nos impuissances mais aussi nos forces de résilience, d’adaptation et de créativité par l’art, à commencer suite à un burnout lors d’une audition de danse. Ce jour là, j’ai découvert que j’avais des ressources à travers mon corps au-delà de ma volonté à travers le système proprioceptif des fascias.

La pratique de la fasciathérapie, une approche du mouvement spontané, a alors radicalement changé mon approche de l’expression, de la communication et de la créativité. Ma relation au mouvement et à ce qui nous motive à partir de ce que nous ressentons grâce à ce système incroyable des fascias (à cette époque encore trop méconnu dans le monde de la danse, de la psychomotricité, de l’enseignement du sport ou de la thérapie) m’a permise de développer une perception sensible et globale du développement de la personne et de sa relation créative.

J’ai ensuite proposé des contextes et des supports thérapeutiques et pédagogiques pour accompagner la personne a appréhendé ses potentialités relationnelles et créatives dans ses différents espaces relationnels en s’appuyant sur ses sensations, ses émotions, ses motivations, ses expérimentations, ses expériences : sa sensibilité d’apprentissage kinesthésique.

Suite à mon expérience en milieu Petite Enfance, j’ai réalisé un mémoire sur le rôle de l’expression corporelle et musicale dans le développement et la socialisation du jeune enfant, et l’impact de la fasciathérapie dans l’approche thérapeutique et pédagogique. Ce travail d’écriture et d’analyse a révélé la place fondamentale de la sensibilité d’apprentissage kinesthésique pour appréhender la complexité des relations et y résoudre leurs dysfonctionnements.

J’ai ensuite eu l’opportunité de suivre la formation de danse-thérapie pour adultes de Claire Laronde, danseuse, musicienne, fasciathérapeute, formée à l’approche centré sur la personne de Carl Rogers, et à la Communication Non Violente (Paris). Parallèlement, j’ai été sensibilisée à l’approche thérapeutique des constellations familiales par Jean Christophe Benas (Paris). Puis, j’ai été initiée à la danse contact improvisation par Sofia Barriga (Equateur).

J’ai créé ce site afin de faire connaître mon approche thérapeutique et pédagogique de la relation créative, partager des informations en lien avec ma démarche et des témoignages, proposer des fiches de présentation et d’exercice sur mes pratiques.

J’ai eu l’opportunité de pouvoir créer un bel espace de vie au coeur du vieux village d’Allonzier-la-Caille, entre Annecy et Genève, où l’association EDENS a pu prendre racine.

Ma mission

  • faire reconnaître la sensibilité d’apprentissage kinesthésique et ses fonctions dans la dynamique de la relation créative
  • faire évoluer l’accompagnement des hypersensibles, première victime de dysfonctionnements relationnels
  • développer des contextes, des pratiques et des supports soutenant la relation créative

Merci à tous ceux qui osent ou qui oseront aller au-delà des résistances, des jugements, des a priori pour créer de nouvelles relations à soi, à l’Autre et à notre monde pour plus de nuances et de créativité.