Slow Movement

Ralentir pour prendre soin du corps émotionnel

Ralentir pour mieux s’ancrer

La perte de présence à ce qui se passe réellement dans nos relations nous conduit toujours à ralentir pour prendre soin de nos besoins avec attention. Alors pourquoi attendre que les problèmes s’installent et nous offrir des temps de Slow Movement.

En ralentissant simplement nos mouvements, nos gestes et nos déplacements, nous pouvons observer nos mécanismes comportementaux et les mécanismes de nos pensées. Sous forme de micro-pauses ou de longues introspections, grâce à ces parenthèses dans notre quotidien, nous réactualisons la fulgurance du dialogue entre notre corps et notre mental, nécessaire à notre équilibre global et la gestion de nos tensions relationnelles intérieures et extérieures.

Trois orientations et trois pratiques de Slow Movement sont présentées ci-dessous. Elles répondent à des trois étapes fondamentales pour prendre soin des émotions et pouvoir répondre aux besoins spécifiques qu’elles soulèvent à travers l’expression non verbale du corps.

Les ORIENTATIONS du SLOW MOVEMENT

Bien-être


  • relaxation profonde
  • massage, auto-massage
  • intériorisation, introspection
  • lâcher prise
  • ressource profonde

Expression authentique


  • réancrage
  • réaxage
  • conscience corporelle
  • fluidité
  • spontanéité

Intelligence collective


  • concentration et présence globale
  • présence pluri-sensorielle
  • intelligence émotionnelle/intuition
  • co-créativité spontanée
  • confiance

Les PRATIQUES du SLOW MOVEMENT

La Détente Sensorielle

Au coeur de ses ressources


La Détente Sensorielle vous accompagne par le toucher, assis ou allongé, à vous détendre pour mieux ressentir votre corps et vous ressourcer. Cette pratique répond aux carences sensorielles et aux déséquilibres vécus dans des états de fatigue ou de stress. Elle est basée sur la stimulation du tonus et la mobilité des fascias (tissus conjonctifs, complémentaires aux muscles par lesquels circulent les informations du corps aux systèmes nerveux centraux). Elle augmente de manière significative la conscience corporelle. Paradoxalement par l’immobilité, elle re-mobilise la personne sur ses potentialités de gestion émotionnelle, d’ancrage relationnel et de spontanéité d’action.

Pratique seul ou accompagné

Par l’intermédiaire de vos mains ou de celles de votre accompagnant, ressentez les mouvements internes de votre corps et soutenez son élan. Sans lâcher ce ressenti, rentrez à l’écoute du rythme de la respiration, cette vague incessante spontanée d’ouverture et de repli, entre l’intérieur et l’extérieur. Mettez cette pratique dans votre quotidien pour rester ancré et connecté à vos ressources. Si vous n’y arrivez pas seul, rappelez-vous comme il est naturel et bon de donner du soutien à quelqu’un qui en a besoin, vous pouvez être cette personne qui donne et aussi celle qui reçoit. Idéal en période de grande vulnérabilité, maladie ou incapacité de bouger.

L’Expression Sensorielle

L’authenticité dans la spontanéité


Cette deuxième pratique, assis ou debout, vous propose de vous mettre en mouvement dans une juste intervention de votre volonté en gardant un état de relâchement global et constant. Elle vous conduit à augmenter la proprioception (perception interne du corps) et la spatialisation (perception externe du corps dans l’espace). Dans vos moments de stress, elle vous aide à garder une posture ancrée, équilibré, adapté, et canaliser votre impulsivité vers de la créativité relationnelle spontanée.

Pratique, seul et accompagné

Bougez à partir du ressenti global de vos fascias en inscrivant vos mouvements sur des axes verticaux et horizontaux réels, en vous aidant d’abord d’appuis visuels autour de vous, puis imaginaires en fermant les yeux, seul puis avec un partenaire à côté de vous ou en miroir en face de vous. Bougez en harmonisant tous les segments de votre corps dans un même rythme en faisant des pauses au bout de chaque mouvement. Puis maintenez une fluidité gestuelle pour activer vos réflexes de rééquilibrage en laissant votre corps bouger spontanément, de plus en plus rapidement sans perdre votre ancrage sensoriel. Idéale en présence d’arbres.

Le Contact Improvisation sensoriel

L’intelligence collective par le jeu créatif


Le Contact Improvisation Sensoriel est à la croisée des pratiques méditatives, martiales et rythmiques dansées. Cette pratique se développe du ressenti du mouvement interne du corps vers toutes formes et intensités de déplacement et de contact – élans, spirales, chutes, frôlements, enveloppés, roulé-massés, portés. A la recherche d’une cadence et harmonie commune, cette pratique initie à une écoute et à un respect du rythme et de la sensibilité de chacun. Des instruments de musique sont mis à la disposition des participants, afin que l’expression sonore puisse soutenir l’expression du mouvement, et vice versa.

Pratique, seul et accompagné

Les yeux ouverts ou fermés, laissez émerger votre mouvement et laissez-vous guider par celui-ci. Sentez l’appui donné par le sol, l’appui d’un ou plusieurs partenaires, et devenez vous-même un appui. Laissez les mouvements internes et externes transformer vos postures, vos relations. Lâchez prise, soutenu en toute sécurité par votre ancrage et celui de ceux qui vous entourent, laissez-vous danser. Faites l’expérience de l’intelligence collective à l’écoute de votre besoin de co-créativité. Idéal avec de jeunes enfants.

Ces pratiques permettent de prendre conscience de tout ce qui soutient vos réflexes d’adaptation et de développement. Par ces rendez-vous accordés avec vous-même, vos repères sensoriels seront plus ancrés, la permanence du sentiment de soi restera stable, la relation à vous-même, aux autres et au monde pourra ainsi être envisagée avec plus de confiance et de sérénité.