Toucher sensoriel

 

L’Art de ressentir pour se connecter au vivant

Le Toucher Sensoriel accompagne par la personne, assise ou allongée, à se détendre pour mieux ressentir son corps et se l’approprier, se ressourcer et retrouver de l’élan.

Cette pratique est basée sur la stimulation du tonus et la mobilité des fascias (« web » du corps, tissus conjonctifs reliés au système nerveux). Paradoxalement par l’immobilité, la personne se re-mobilise dans ses potentialités d’action. 

Le Toucher sensoriel répond aux carences sensorielles et aux déséquilibres relationnels vécus dans des états de fatigue, de stress ou simplement d’activités trop déconnectées de la réalité sans engagements kinesthésiques : activités dynamiques, réelles ou conceptuelles, créatrices de relations.

Cet accompagnement offre une solution au sentiment d’éparpillement incessant que peuvent vivre les (hyper)sensibles, il les aide à rester ancrés dans un sentiment de soi global et les rend conscients et acteurs de leur compétence à se relier à leurs émotions et celles de leur entourage, et à rester sensibles à leur environnement.

Comment ça se passe?

Par l’intermédiaire des mains de l’accompagnant, tu vas ressentir les mouvements internes de ton corps. A l’écoute de ce ressenti, tu vas prendre conscience du rythme de ta respiration, ressentir la vague incessante spontanée d’ouverture et de repli, entre l’intérieur et l’extérieur, qui met en mouvement ton corps et lui permet de s’équilibrer entre tension et détente.

Cette pratique se passe dans une pièce silencieuse à l’écart de toutes les stimulations extérieures, chaude et confortable afin que la personne, corps et esprit, puisse pleinement aller à la rencontre de ses sensations, se les approprier et devenir familière avec les mouvements de ses émotions.

Quel contexte relationnel?

Cette pratique est propice en période de grande vulnérabilité, en fin ou début de cycle menstruel ou au moment d’un changement de vie, séparation, démanagement. Pour les personnes (hyper)sensibles, une pratique régulière peut les aider à vite retrouver de l’ancrage et de l’autonomie dans leur relation personnelle et sociale. Elle est idéale juste avant le coucher et pour rétablie une relation profonde avec soi-même et l’autre au-delà des mots.

Cette pratique repose sur la motivation propre de la personne. Elle l’invite à être à l’écoute de sa spontanéité et être consciente de tous les ressorts qui mettent en mouvement sa créativité.