COMMUNICATION MIROIR

Se réfléchir pour valoriser nos compétences

Se réfléchir pour évoluer

Le rejet, le déni et le manque de reconnaissance des émotions génèrent des tensions dans nos relations. Nous avons besoin de nous faire « miroir » pour révéler les besoins qui s’expriment à travers nos émotions. La Communication Miroir est une approche relationnelle qui, par effet miroir, permet de se centrer sur se qui se joue réellement dans la relation, hors des attentes et des croyances. Elle permet d’appréhender ce qui bloque la relation et de dépasser les mécanismes relationnels obsolètes, malsains, toxiques et destructeurs, de prendre du recul et de s’en dissocier, pour retrouver la dynamique de la relation créative.

Cette approche développe des compétences et des stratégies nouvelles pour rester créatif face aux épreuves .

Trois pratiques de Communication Miroir présentées ci-dessous, abordent les schémas comportementaux par effet miroir sous différents angles de vue.

La communication miroir en PRATIQUE

Le dialogue empathique


Pratique à faire à 2, dans un espace silencieux et intime, prévoir 20 min. minimum

Cette pratique permet une prise de recul nécessaire pour appréhender les états émotionnels, les besoins et les enjeux de la relation hors a priori, morale ou jugement.  Elle active le processus de résilience pour sortir spontanément des pièges émotionnels (indifférence, débordement, sidération), des pièges affectifs (mensonge, faux consentement, séduction) et des pièges socio-culturels (domination, harcèlement).

L’accompagné(e) évoque le contexte de la tension relationnelle, ses émotions et ses ressentis vécus. L’accompagnant(e) lui fait miroir en se mettant à sa place en répétant ce qu’elle/il a dit et l’invite à se mettre à la place de l’objet/sujet de la tension. Toujours dans cet échange de rôle, les sujets ou objets qui font surface spontanément sont rejoués afin qu’un dialogue miroir se mette en place et permette de toucher l’origine de la tension.

Difficulté : suivre et vivre le mouvement de l’émotion sans interprétation pour rester ancrer dans le mouvement de sa créativité.

La prise de recul


Pratique à faire à 2, dans un espace assez vaste, prévoir 25 min. à 1h 

Cette pratique met en scène la prise de recul nécessaire à partir de la prise de conscience du blocage relationnel, puis la résolution du conflit et la prise de conscience des potentialités personnelles qui en découlent. Elle s’appuie sur le principe du paradoxe créatif où la reconnaissance et l’acceptation de l’état de vulnérabilité (sans jugement) permet de faire émerger de nouvelles énergies/forces et compétences. Elle active les réflexes de résolution spontanée de conflit.

L’accompagné(e) choisit 3 espaces distincts représentants les contextes de tension relationnelle, de résolution de conflit et de prise de recul/de conscience où les états émotionnels rejoués permettront spontanément l’émergence de nouvelles stratégies relationnelles et l’ancrage dans une nouvelle posture comportementale. Cette pratique est très stimulante à la hauteur des tensions abordées.

L’ouverture des perspectives 


Pratique à faire à 2, en présentiel ou par téléphone avec appareil photo, prévoir 1h30

Cette pratique active l’imaginaire et l’ouvre à la possibilité d’une réorganisation relationnelle. Elle transfère sur des objets/symboles l’organisation de la relation pour en appréhender tous ses éléments et leurs interactions en vue de pouvoir les mettre en mouvement les uns vis-à-vis des autres et d’envisager de nouvelles perspectives qui fassent sens.

L’accompagné(e) choisit une vingtaine d’objets et les dispose spontanément l’un après l’autre, chacun représentant un élément de la relation (personnes, activités, espaces). Le contexte relationnel globalement restitué, les objets sont interviewé et mis en interaction les uns avec les autres afin de faire ressortir les raisons de leurs tensions relationnelles et accompagne à la résolution des dysfonctionnements pour se focaliser sur ce qui permet leur co-créativité (juste mise à distance, libération émotionnelle, recontextualisation…). Selon les besoins, introduire les 2 autres pratiques de communication miroir.

Ces pratiques permettent de prendre conscience de tout ce qui soutient vos réflexes d’adaptation et vos stratégies de développement. Par ces rendez-vous accordés avec vous-même, vos émotions seront prises en considération et valorisées, la permanence du sentiment de soi restera stable, la relation à vous-même, aux autres et au monde pourra être envisagée avec plus de spontanéité, de sérénité et d’enthousiasme.