MIND MAPPING SENSORIEL

CARTE CONCEPTUELLE SENSORIALISEE

Conceptualiser sensoriellement pour donner « sens » aux relations

Conceptualiser sensoriellement pour se relier

Nous avons de plus en plus besoin de moyens d’apprentissage et de communication qui nous reconnectent au réel. Le Mind Mapping sensoriel  invite à réaliser une carte conceptuelle par laquelle nous organisons nos informations en les associant à notre vécu sensoriel. Grâce à ce support, chaque donnée est abordée comme élément dynamique écosystémique.

Cette pratique encourage une manipulation consciente des mécanismes d’apprentissage et facilite le partage des stratégies de recherche et de créativité. Elle permet d’explorer sans se perdre et d’ancrer son utilisateur dans la réalité. Elle est génératrice de nombreuses interrogations et réflexions entre frustrations et satisfactions, dont les mécanismes d’attention, d’apprentissage et de création dépendent. Son utilisation stimule les compétences comportementales : elle favorise l’auto-évaluation et le changement de point de vue, elle autorise l’erreur et la liberté de créer son propre cheminement de pensée, nécessaire à l’esprit critique et à la résilience.

Les utilisations de la Carte conceptuelle sensorielle sont multiples, trois axes sont développés ci-dessous.

UTILISATIONS DE La Carte Conceptuelle Sensorielle

Apprentissage


  • support qui met en relation le concept/l’abstrait et le vécu/la réalité de l’apprenant
  • support qui aide à situer les informations abordées dans l’espace et le temps
  • support qui réactualise les piliers « repères » sur lesquels les connaissances s’établissent
  • support de reformulation personnalisé, facilitateur de concentration et de mémorisation
  • support auto-tutoriel pour apprendre à apprendre et découvrir ses propres méthodes d’apprentissage (vidéo),
  • support de conceptualisation pour des explorations et des expérimentations ancrées dans la réalité
  • support d’apprentissage pour aborder les concepts fondamentaux (grammaire, mathématiques) en se référant au vécu de l’élève
  • support dynamique pour aborder les mécaniques des sciences naturelles, physiques, chimiques et sociales en tant que système en lien avec l’écosystème du vivant

Communication


  • support d’expression inclusif, fédérateur des différentes sensibilités visuelles, auditives et kinesthésiques
  • support stimulateur et facilitateur d’interactions entre les différentes intelligences
  • support de conceptualisation et de gestion de la complexité relationnelle (pour sortir de la pensée binaire)
  • support d’accompagnement à la valorisation des compétences et des stratégies personnelles
  • support de médiation à la compréhension des organisations et des dysfonctionnements relationnels
  • support de prévention des mécanismes relationnels pervers

Création


  • support dynamique et interactif de la gestion de l’information
  • stimulateur de questionnement, de prise de recul, de recherche, d’exploration, d’approfondissement
  • facilitateur de gestion relationnelle visant à la coopération et à l’inclusion
  • accélérateur de brainstorming
  • soutien à l’esprit critique, à l’évolution des schéma de pensée
  • support de gestion et de réalisation de projet d’un point de vue global et systémique
  • cadre garant des lois du vivant
  • support d’innovation éco-responsable

PRATIQUES

Exemple 1 : développement thématique à partir d’un mot clé

Etape 1

Brainstorming, prise de note spontanée

Commencez par un temps d’intériorisation de quelques secondes pendant lesquelles vous respirez profondément et ressentez le flot d’informations qui vous traversent sans que l’une ou l’autre attire votre attention.

Sur une feuille, indiquez au centre de celle-ci le thème abordé par un mot clé, et déployez en arborescence les sous-thèmes, vous pouvez librement soit les mettre en valeur par des symboles, par des couleurs ou encore des dessins personnalisés. Pour être facilement mis en mouvement, chaque thème pourra s’inscrire sur des supports indépendants papiers, auto-collants ou aimantés. Cette pratique libère l’expression spontanée.

Etape 2

Organisation écosystémique de l’information

Dessinez 4 cercles, de même taille, disposés en forme de croix : dans celui du haut, sphère de conceptualisation, inscrivez-y le thème abordé. Puis reliez à celui-ci, les trois autres cercles, représentant vos sphères relationnelles intra, inter et extra-personnelles, en partant de celui de gauche, dans le sens d’une aiguille de montre. Puis, écrivez sur une feuille pour chacune de ces trois sphères vos sensations/perceptions s’y référant. Cette étape a pour but de poser les bases de votre carte conceptuelle tout en créant des ponts avec vos références sensorielles, spatiales et temporelles afin de donner à ce pattern une dynamique écosystémique.

Etape 3

Ouverture systémique

A partir de votre thème central, ouvrez chaque sphère en allant chercher les informations de l’étape 1 et questionnez-vous sur la valeur relationnelle de chaque élément d’information, sa place et sa mise en relation avec chaque autres éléments afin de percevoir leur dynamique et leur sens. Cette étape vous guide dans une observation et une réflexion globale, elle révèle les acquis et les manques/failles/incohérences d’un point de vue écosystémique et permet la créativité.