Apprentissage Kinesthésique

Vos besoins

 

L’art de donner « sens » aux relations

L’approche de l’Apprentissage Kinesthésique est abordé avec un support visuel, dynamique et interactif, la Mind Map 4S, où sont représentés les espaces relationnels de l’apprenant afin que les informations kinesthésiques (tout mouvement dans l’espace, geste, expresssion, émotion) puissent être contextualisées avant d’être analysées et conceptualisées, et inversement, que les informations conceptuelles puissent être mises en relation avec le vécu sensoriel, émotionnel et expérientiel de l’apprenant.

Cette approche accompagne l’apprenant à solidifier la relation corps/mental afin que les ponts entre expérimentation et conceptualisation puissent se faire facilement et efficacement lors de tout apprentissage.

Ce support permet de distinguer les informations sans confusion et d’établir des priorités d’attention. Il permet de prendre en considération l’impact du vécu de l’apprenant dans le processus de mémorisation.

Pour les utilisateurs (hyper)sensibles, qui ont des difficultés à sélectionner et à inhiber les stimulations sensorielles et émotionnelles, ce support les aide à acquérir des stratégies et des réflexes d’attention et ainsi à rester concentrés.

Pour les utilisateurs à sensibilité d’apprentissage kinesthésique dominante, qui ont une relation aux expériences sensorielles et émotionnelles internes et externes prioritaires, ce support les aide à accéder aux apprentissages abstraits.

Pour les « dys », dyslexiques, dysorthographiques, il permet une contextualisation spatio-temporelle, sensorielle et expérientielle de leurs informations qui priorise l’origine, le sens et la compréhension de leurs informations et ainsi donne de la disponnibilité au décodage des mots lors de la lecture et à la mémorisation de leur orthographe et de leur prononciation.

Une approche visuelle, auditive et kinesthésique de l’apprentissage

L’apprenant de sensibilité d’apprentissage visuelle dominante mémorise ce qu’il a écrit dans la mind map 4S et en répètant ce qu’il y a écrit et mis en couleur, en forme.

L’apprenant de sensibilité d’apprentissage auditive dominante mémorise ce qu’il écoute et ce qu’il se dit sous forme affirmative ou interrogative lors de la manipulation de ses informations dans la mind map 4S et en répétant à voix haute ou interne ce qu’il a entendu.

L’apprenant de sensibilité d’apprentissage kinesthésique dominante mémorise ce qu’il perçoit en mouvement par la représentation dynamique et la manipulation de ses informations dans la mind map 4S et en répétant ce qu’il a perçu comme mouvement (dans l’espace).

Cette approche visuelle, auditive et kinesthésique combine les 3 sensibilités d’apprentissage. 

Une approche soutenante pour tous les apprenants novices et atypiques

L’apprenant qui a des difficultés d’apprentissage a besoin d’un support tuteur qui prenne en considération ce qu’il vit et qui lui permette de s’organiser.

Avec l’aide du support de la Mind Map 4S, l’apprenant novice et atypique va pouvoir y organiser ce qui le traverse (ses sensations, ses perceptions, ses pensées) et méthodiquement re-situer ses espaces relationnels, et ainsi retrouver de l’ancrage et de la sécurité.

A partir des 4 sphères relationnelles de la Mind Map 4S, l’apprenant novice et atypique partage un support avec des repères concrets communs facilement partageables, et il peut ainsi plus facilement communiquer ses cheminements et ses stratégies d’apprentissage.

EXEMPLE D’UTILISATION PRATIQUE

Mise en situation

L’apprentissage expérientiel de la grammaire

1. Utiliser le support de la Mind Map 4S pour y inscrire ses sensations et ses perceptions intrapersonnelles, interpersonnelles et extrapersonnelles corporelles, et son état mental (=> (re)définir les 4 sphères relationnelles : 3 sphères d’expérimentations et 1 sphère de conceptualisation) 

2. Sur un autre support de Mind Map 4S, y inscrire la phrase entière comme élément conceptuel, puis reprendre chaque élément grammatical en se référant aux 3 sphères d’expérimentation de l’utilisateur (=> redéfinir les limites des espaces relationnels de l’utilisateur à travers les sphères relationnelles de la Mind Map 4S où sont inscrits le sujet, le verbe et le COD)

3. Passer de la représentation circulaire de la Mind Map 4S à la représentation linéaire de l’écriture, et vice versa, pour que l’utilisateur puisse intégrer une approche de la grammaire dynamique