VALORISER LES SENSIBILITES

La Relation Créative s’appuie sur toutes les sensibilités d’apprentissage et donne une place particulière à l’expression de l’hypersensibilité et des besoins relationnels qu’elle soulève.

Etes-vous hypersensibles ?

Les hypersensibles sont inondés par des flots d’informations. Ils vivent les dynamiques relationnelles de leur propre monde et de leur environnement sans limite – espace/temps, ils ont ainsi une perception globale et permanente des informations.

Comme les kinesthésiques, leur sensibilité à tout mouvement et toute dynamique relationnelle est en éveil. Mais leur incapacité à se couper des stimulations sensorielles les oblige à une gestion permanente de leurs perceptions et des émotions générées. Cette abondance d’informations est une surcharge mentale à gérer.

Paradoxalement, leur sensibilité à tout événement peut les faire passer pour des personnes peu concentrées et peu impliquées, et peut impacter sur leur socialisation et la qualité de leurs relations.

L’approche de la Relation Créative valorise ici les capacités développées par l’hypersensibilité et place cette qualité au cœur du processus relationnel de co-créativité.

Quels sont les avantages et les inconvénients vécus par les les hypersensibles ?

  • hyper-connectés : intérêt pour toutes les dynamiques relationnelles, perception globale des situations, mais difficulté à résister aux stimulations, énergie bouillonnante et débordante, surcharge émotionnelle
  • hyper-empathiques : compréhension souterraine des personnes et du monde qui les entourent, énorme perméabilité affective, mais surinvestissement relationnel, difficulté d’intégration dans les cercles collectifs
  • ultra lucides : perception, analyse et compréhension globales de l’information, mais surmenage, compétences cognitives déroutantes pour leur entourage, difficulté à mettre des mots sur leur raisonnement et à le partager

Hypersensibilité :

les découvertes des neurosciences


  • neurones miroirs en plus grande quantité
  • vulnérabilité particulière de l’amygdale dont la fonction dans le cerveau archaïque est de décoder les émotions
  • réseau neuronal important autour du cœur

Que pensent les psy de l’hypersensibilité ?

L’hypersensibilité est-elle un signe de l’émergence d’une intelligence nouvelle ? d’une évolution de l’humanité ?

Le Docteur Lombard,  pédopsychiatre :

– « Parmi les six cents enfants dont je m’occupais à la fin de ma carrière en service hospitalier, au moins soixante étaient concernés par l’hypersensibilité – alors qu’ils étaient très rares il y a quarante ans. L’essentiel est de veiller à ne pas leur forger de fausse personnalité. Il ne faut rien induire, simplement écouter et recevoir, pour qu’ils se sentent compris. Tout l’art est de les mettre en situation d’auto-thérapie. »

Jeanne Siaud-Facchin, psychologue :

– « Les hypersensibles ont les sens plus aiguisés que la plupart des gens, ils voient tout, entendent tout, ressentent tout. »

– « Les hypersensibles ont une approche plus globale, plus imagée, plus affective et plus analogique des choses, qui absorbe les informations par impression et se déploie en arborescence de manière fulgurante et intuitive.»

– « Il faut regarder ces personnalités atypiques dans une perspective évolutive. Leur donner plus de place pourrait considérablement faire avancer l’humanité. »

Qu’est ce que le processus de la Relation Créative apporte aux hypersensibles ?

Le processus de la Relation Créative augmente les capacités à être et rester connecté à toutes les dynamiques relationnelles en soi et autour de soi sans se sentir débordé, d’en saisir les besoins relationnels spécifiques et pouvoir les mettre en perspective au profit de l’innovation relationnelle et de la créativité collaborative.

Les différentes pratiques et les différents contextes relationnels de la Relation Créative accompagnent les hypersensibles hyper-introvertis ou hyper-actifs et les kinesthésiques à tirer partie de leur sensibilité et faire émerger leur créativité en apprenant à prendre appui sur les limites de leurs propres espaces relationnels et savoir les utiliser pour organiser et communiquer la richesse de leurs perceptions et de leurs émotions.